nl

Management statement


Bilan carbone

Années 2013 auditées par PwC.

Depuis 2007, Ethias publie tous les deux ans son bilan CO2. Ce bilan mesure de manière claire le volume de dioxyde de carbone émis par l’ensemble des activités et des sites d’Ethias. La mesure de ces émissions permet à la fois le contrôle des engagements formulés par Ethias, ainsi que la mise en place d’une stratégie de réduction de ces émissions.

Cette étude est réalisée par le bureau indépendant CO2Logic.

1. Faire face au défi du changement climatique

Ethias a décidé d’entreprendre des actions concrètes afin d’atténuer son propre impact climatique. En effet, calculer le Bilan Carbone® de ses activités est le premier pas à faire car, pour pouvoir réduire son empreinte, il faut d’abord en connaître son étendue. Cette étape permet à l’organisation d’analyser les opportunités d’implémentation d’une stratégie de neutralité en CO2. Afin d’atteindre cet objectif ambitieux, Ethias doit chaque année, contrôler ses émissions de gaz à effets de serre, dresser un plan de réduction de celles-ci et, éventuellement, compenser l’excédent d’émissions (émissions dites irréductibles) en soutenant un projet de compensation d’émissions de gaz à effet de serre. Conscientiser et informer les employés à cette stratégie et à l’empreinte carbone de leurs propres activités est également un point essentiel. Cette stratégie permet également à Ethias de communiquer ses engagements tant en interne qu’en externe. Ethias est convaincue qu’il est nécessaire de penser l’assurance autrement si l’on veut s’inscrire sur la voie d’un réel développement durable. La responsabilité sociétale des entreprises permet de préparer l’avenir en conciliant croissance et respect des enjeux environnementaux et sociétaux du XXIe siècle. Ethias s’évertue à se développer en tenant compte des 3 piliers du développement durable : « People – Planet – Profit ».

1.1. Qu’est-ce que la méthode Bilan Carbone® ?

La méthode utilisée pour effectuer l’audit CO2 se base sur l’outil du Bilan Carbone®. Mis au point par l’ADEME (l’Agence de la Maîtrise de l’Energie et de l’Environnement), cet outil permet la comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre à partir de données facilement disponibles au sein de l’organisation. Il est conforme aux principes de comptabilité des gaz à effet de serre utilisés par les Nations-Unies (UNFCCC) et à la norme ISO 14064.

La majorité des activités humaines dépendent des énergies fossiles et émettent dès lors directement ou indirectement des gaz à effet de serre. Puisque l’usage de ces énergies fossiles modifie le climat, toutes les entreprises – du secteur industriel, des services mais aussi les pouvoirs publics, les associations sans but lucratif et même les individus – devraient évaluer leurs émissions de gaz à effet de serre.

La Méthode Bilan Carbone® est une solution efficace pour d’une part identifier les différentes sources d’émissions liées aux activités d’Ethias et d’autre part les hiérarchiser afin de dégager des axes prioritaires et d’en tirer les conclusions pratiques.

1.1. Périmètres de l’étude

La méthode Bilan Carbone® ainsi que la norme ISO 14064-1 définissent trois périmètres distincts :

- Le premier périmètre couvre les émissions directes de GES liées à la combustion d’énergie à l’intérieur de l’entreprise (procédés de production, transport interne, chauffage des bâtiments), les émissions liées aux véhicules possédés ou contrôlés, et les émissions associées aux fuites de gaz réfrigérants.

- Le second périmètre comprend les émissions indirectes liées à l’utilisation de vecteurs énergétiques (électricité et chaleur). Si l’entreprise n’est pas directement responsable de ces émissions, celles-ci, provenant de centrales électriques ou vapeur, sont intimement liées à la consommation de ces vecteurs énergétiques par l’entreprise.

- Le troisième périmètre inclut les autres émissions indirectes. Cela inclut notamment les émissions générées par les déplacements des travailleurs (domicile-lieu de travail, déplacements professionnels, etc.) et des visiteurs, le fret (entrant et sortant), les consommables (papier, matériel) et la nourriture (restaurant d’entreprise). Pour les entreprises qui veulent encore aller plus loin, il est possible de prendre en compte les émissions générées par l’achat de services, l’utilisation du produit chez le client, les déchets, le matériel, les machines, les bâtiments, etc.

Périmètre de base pour le Bilan Carbone®

file

Au cours des années prochaines, nous souhaitons élargir ce périmètre aux éléments non encore pris en compte. A l’heure actuelle, nous ne disposons pas encore des informations pertinentes pour étayer cette analyse, ou certains critères ne nous apparaissent pas comme prioritaires ou importants à l’heure actuelle.

2. Evolution des émissions d’Ethias = -37,14 % depuis 2007

Ethias ayant en effet décidé d’initiative de tenir compte désormais dans le calcul de son bilan carbone de la nourriture (131 tonnes de CO2), du fret (20 tonnes de CO2), du papier (205 tonnes de CO2), des déchets (83 tonnes de CO2) et du parc informatique (389 tonnes de CO2). La baisse des émissions de CO2 (entre 2007 et 2013) a été rendue possible grâce à un changement de fournisseur d’électricité durable (énergie verte), à une réduction de la consommation d’énergie, à l’adaptation du parc automobile au profit de véhicules moins polluants ainsi qu’aux investissements écologiques dans le parc immobilier (bâtiments passifs, équipement photovoltaïque (production d’eau chaude), remplacement des équipements énergivores).

Le bilan carbone d’Ethias est réalisé tous les deux ans. Les chiffres 2013 du présent rapport sont donc comparés à l’année de référence antérieure, à savoir 2011.

Ethias a été plus loin que le périmètre de base (en jaune) conseillé par CO2logic aux entreprises belges.

Les éléments inclus dans l’étude sont repris ci-dessous :

Périmètre 1

Inclus pour Ethias

Emissions directes de GES

Gaz

Procédés de production

Sans objet

Véhicules possédés

Oui

Pertes de gaz réfrigérant

Oui

Périmètre 2

Electricité

Oui

Chaleur ou vapeur

Sans Objet

Périmètre 3

Déplacement domicile-travail

Oui

Déplacement professionnel

Oui

Consommables

Papier, viande

Parc informatique

Oui

Déchets

Papier/carton et tout venant

Fret

Oui

A partir du périmètre défini précédemment, plusieurs postes d’émissions ont été pris en compte, chaque poste étant composé de plusieurs sous-postes.

Les postes retenus :

  • Les déplacements
  • Le bâtiment
  • Le parc informatique
  • Les consommables
  • Les déchets
  • Le fret interne

Les consommations

I. Les consommations

Bilan et analyse des émissions de CO2 d’Ethias.

1. Les déplacements

Par rapport à 2011, le poste déplacement transport a connu une augmentation de 9,27 %. Cette augmentation est imputable à l’accroissement du nombre de véhicules de flotte dont bénéficient dorénavant l’ensemble des cadres responsables de service. La diminution des émissions résultant des voitures de société peut s’expliquer par une politique privilégiant les voitures plus efficaces.

La diminution des émissions « déplacement domicile-travail » s’explique en partie par le changement de méthodologie par rapport à l’année 2011 puisque les collaborateurs prenant le train ou le bus ont été recensés, abandonnant l’hypothèse conservatrice que tous les collaborateurs utilisaient une voiture pour leurs déplacements domicile-travail.

2. Le bâtiment

Les émissions de ce poste reprennent les émissions dues à la consommation d’énergie fossile (le gaz) ainsi que celle de l’électricité et l’ajout de gaz réfrigérants. Il s’agit de l’énergie consommée tant pour l’éclairage, les ordinateurs, les serveurs et autres appareils électriques et le chauffage des bureaux.

Globalement, des progrès sont enregistrés depuis 2007 au niveau de la consommation d’électricité et de gaz.

Electricité (en kWh)

2007 : 9 959 075   2009 : 9 366 705  2011 : 8 125 799   2013 : 6 418 056

Depuis 2009, les sites d’Ethias sont approvisionnés en électricité verte. Les émissions de CO2 pour ce poste sont dès lors comptabilisées à zéro.

Les émissions se seraient élevées à 1412 tCO2 pour 2013 si Ethias n’avait pas changé son électricité grise en électricité verte.

Gaz (en kWh)

2007 : 9 682 433    2009 : 8 920 382    2011 : 7 510 442    2013 : 7 025 962    

Lorsque l’on compare les émissions résultant des consommations de gaz à périmètre égal, on constate une augmentation de 10,47 % des émissions de 2013 par rapport à 2011. Cette augmentation est imputable aux conditions climatiques moins favorables de l’année 2013. 

Année 2013 auditée par PwC.

3. Le parc informatique

L’émission de 389 tonnes de CO2 a été calculée pour ce poste en 2013, soit 7 % des émissions globales.

4. Les consommables

Au total, la viande et le papier ont généré 336 tonnes de CO2, soit 6 % du bilan global.

5. Les déchets

Ce poste comprend deux types de déchets générés : le papier/carton et les déchets tout-venant. Ce poste contribue à 1 % du bilan global d’Ethias, avec 239 tonnes de déchets estimés sur l’année. Les déchets tout-venant sont responsables de 97 % du montant total des déchets, le papier/carton de 3 % uniquement. Ensemble, ces deux types de déchets ont émis 83 tonnes de CO2 sur l’année 2013.

6. Le fret interne

Il ne représente que 0,4 % des émissions totales.

II. Conclusions

Au sein de ces émissions globales, les émissions liées aux déplacements (voitures de société, déplacements domicile travail et déplacements d’affaire en avion et en train) représentent la partie la plus importante des émissions puisqu’il s’agit de 3107 tCO2 soit 55 % des émissions totales d’Ethias.

Grâce à l’approvisionnement en électricité verte, l’énergie interne se limite à la consommation de gaz naturel et représente 25 % du total, ce qui équivaut à 1423 tCO2.

L’augmentation globale par rapport à 2011 se chiffre à 15,01 % pour un périmètre comparable. Cette augmentation est en grande partie due à l’évolution du parc automobile ainsi qu’aux conditions climatiques défavorables de 2013.

Si les émissions de 2011 sont a posteriori élargies au périmètre de 2013, cette augmentation est de l’ordre de 22,75 %.

Ethias compte 1808 employés, cela signifie que chaque employé émet en moyenne 3,12 tonnes de CO2 par an de par son activité professionnelle.

L’ensemble de ces émissions représentent de manière plus imagée :

743 tours du monde avec une voiture moyenne belge

342 fois les émissions annuelles d’un Belge

29 700 100 kilomètres avec une voiture moyenne belge

2170 vols aller-retour Bruxelles - New York (2e classe)

Par conséquent, le coût environnemental causé par Ethias est de l’ordre de 344 223 € [1].

Par le présent Management Statement, nous souhaitons réaffirmer notre volonté de continuer à nous insérer dans un exercice régulier de bilan carbone, afin de nous permettre de poursuivre durablement les efforts consentis par Ethias ces dernières années, dans l’optique de nous conforter sur la voie d’une maîtrise optimale de nos émissions de C02. Pour ce faire, nous réaffirmons également notre engagement à chercher et à implémenter des solutions visant l’atteinte de notre objectif de diminution continue de notre empreinte carbone. Enfin, nous nous engageons à poursuivre la conscientisation de nos parties prenantes – personnel et assurés – aux enjeux environnementaux en matière de diminution des émissions carbone.

En conclusion, les critères utilisés pour l’élaboration du bilan carbone, détaillant la méthode de calcul, les facteurs d’émissions et la définition des postes divers sont repris dans un tableau synthétique publié en annexe.

[1] Estimation sur base du rapport Stern.

Pour une visualisation optimale de notre site internet, nous conseillons d’utiliser une version plus récente de votre navigateur.
Mozilla Firefox, Google Chrome ou Internet Explorer