Cinq bons plans pour réaliser de belles économies dans votre habitation !

Cinq bons plans pour réaliser de belles économies dans votre habitation !

Habitation - 26/01/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Si vous comptez construire ou rénover, autant traquer d’emblée les déperditions énergétiques et viser la plus faible consommation d’énergie possible. Chacun de vos choix devra être guidé par cette recherche d’économie. Comment faire ? Par où commencer ? Suivez les cinq pistes que nous avons tracées pour vous. Elles vont vous aider dans votre parcours, notamment en abordant le volet des primes et aides de votre région. Un bon moyen d’accroître encore vos économies...


1. Une bonne rénovation commence par un audit énergétique

Souvent pressé d’habiter dans sa nouvelle maison ou son nouvel appartement, on a tendance à foncer dans les travaux. Sans passer, hélas, par la case audit énergétique. Pourtant, demander à un auditeur agréé d’évaluer la performance énergétique de votre habitation permet deux choses essentielles :


  • connaître les points faibles au niveau de la déperdition énergétique,
  • identifier les travaux capables de réduire votre consommation d’énergie.

Il faut savoir que le potentiel d’économie d’énergie est important au niveau du bâti existant. En effet, la Belgique se situe parmi les cinq plus gros consommateurs européens d’énergie par habitant en 2015. C’est vrai, cet avis sur la qualité énergétique de votre logement n’est pas obligatoire. Mais elle est très utile puisque l’auditeur analyse tous les postes influençant les factures d’énergie. De plus, il donne un avis éclairé sur l’aspect technique et budgétaire des travaux à effectuer.


Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur le site Wallonie énergie SPW. Votre habitation se situe à Bruxelles ? Dans ce cas, rendez-vous sur le site de Bruxelles environnement.


2. Le choix d’une chaudière ? Primordial pour vos économies d’énergie !

Le chauffage peut parfois représenter plus de 50 % de votre facture d’énergie. C’est dire si la performance de votre système de chauffage est importante. Mazout ? Gaz ? Pompe à chaleur ? Biomasse ? Bois ? Pour choisir le combustible idéal pour vous, vous pouvez, par exemple, jeter un œil sur Wikipower ou sur le site de la CREG. Deux plateformes de bons conseils pour votre énergie. C’est déjà un premier pas.
N’oubliez pas que vous pouvez aussi combiner plusieurs types de chauffage. Par exemple une chaudière à condensation au mazout peut très bien être associée à un chauffe-eau solaire.


Bon à savoir :
Pour les 19 communes de Bruxelles, la Maison de l’Energie propose un service gratuit pour vous aider à diminuer vos consommations. Elle vous renseigne aussi sur les primes et prêts auxquels vous pouvez prétendre.
Du côté de la Wallonie, les Guichets Énergie Wallonie vous donnent également des conseils gratuits et vous informent sur la réglementation et les aides de la région. Un bon point de départ avant d’entamer vos travaux !

Pensez aussi à l’espace requis par certains systèmes. Ainsi, un chauffage au mazout demande une citerne qui prendra de la place. Idem pour le chauffage au pellet qui exige un grand espace de stockage.


Investissement, primes et aides. Un calcul capital

Intégrez aussi dans vos calculs l’investissement de départ du système choisi. Si vous voulez vous chauffer à la biomasse (source d’énergie naturelle et écologique comme le pellet, par exemple), votre investissement initial sera plus élevé que celui requis par une chaudière au gaz ou au mazout. Mais il faudra tenir compte des aides octroyées par votre région. Pour une habitation en Wallonie, renseignez-vous sur les aides à la rénovation et si votre logement se situe à Bruxelles, c’est ici que vous trouverez les primes auxquelles votre rénovation peut prétendre. C’est en Flandre que vos primes seront les plus intéressants pour ce poste. Elles peuvent couvrir 20 à 30 % de votre investissement.


Calcul des primes et investissement

© Mindandi - Freepik.com


3. L’isolation. La base d’une rénovation ou d’une construction réussie.

Aujourd’hui, on n’imagine plus de construire ou de rénover sans concevoir une bonne isolation. Ainsi, l’isolation du toit nécessitera toute votre attention. Si depuis peu les régions n’octroient plus d’avantage fiscal (réduction d’impôt) pour une toiture isolée, votre avantage, au niveau de la consommation, reste de l’ordre de 30 %. Et les primes continuent d’être accordées. Normal : ne pas isoler un toit c’est comme faire chauffer de l’eau dans une casserole sans couvercle… Mais si vous voulez obtenir un maximum de primes, il faudra sans doute choisir un isolant à la fois performant, écologique et durable. Ainsi, à Bruxelles, la prime se situe entre 15 et 25 euros par mètre carré (selon les revenus du ménage). Elle sera augmentée de 10 euros par mètre carré avec un isolant naturel.


Après l’isolation de la toiture vient le poste vitrage, cause de 15 % de pertes thermiques. Remplacer un châssis améliore non seulement le confort thermique de la maison, mais aussi son confort acoustique. Ici aussi, renseignez-vous sur les primes disponibles. Soit sur le site de Bruxelles environnement, soit sur le site de la Région wallonne.


Avec l’isolation des murs extérieurs, vous réalisez un enveloppement complet de votre habitation. Des murs non isolés seraient d’ailleurs responsables d’un tiers des pertes de chaleur. Or, la plupart des habitations d’avant 1945 possèdent des murs non isolés. Avec une nouvelle façade isolante, la chaleur intérieure sera nettement améliorée. Voilà d’ailleurs pourquoi ce type d’isolation est subsidié par les Régions.


À ne pas négliger : l’isolation des canalisations, et certainement des tuyaux d’eau chaude qui passent par des pièces non chauffées. Un mètre d’une telle canalisation non isolé perd l’équivalent d’une lampe de 60 W allumée toute une journée et toute une nuit !


Pensez aussi à isoler les sols. Ce type d’isolation permet de réduire les déperditions de chaleur, d’instaurer un environnement sain et confortable par la régulation de l’humidité et de la température dans la maison. À cela s’ajoute un avantage non négligeable, surtout dans les plus anciens bâtiments : le confort acoustique.


Bon à savoir :
Certains travaux bénéficient également de primes communales qui viennent s’ajouter aux aides régionales. Renseignez-vous dans la vôtre !

Eclairage et choix des ampoules

© Juhasz Imre


4. L’éclairage. Ou 8% de la consommation d’électricité.

Un éclairage bien conçu vous aidera à réaliser de belles économies. En effet, il représente 8 % environ de votre consommation électrique. Choisir votre éclairage n’est donc pas anodin.

Retenez qu’une lampe à LED est la plus économe en énergie actuellement sur le marché : son coût par an - sur une base d’une heure d’utilisation par jour - est de 0,3 euros. Il est de 2,8 euros pour une ampoule à incandescence. Et si son prix d’achat semble encore élevé, il est largement compensé par une durée de vie très longue. En moyenne, elle est de 15 000 à 25 000 heures contre 900 heures pour une ampoule à incandescence. Les lampes fluocompactes ne sont pas mal non plus mais leur durée de vie est de 7 000 heures “seulement”... et elles nécessitent un temps de chauffage contrairement aux lampes à LED. Le mieux sera dès lors de moduler votre éclairage en fonction des pièces à éclairer. Ainsi, par exemple, une lampe fluocompacte dans un lieu de passage (hall, couloir…) ne sera pas recommandée vu son temps d’allumage trop long.


Ecran d'un systeme domotique


5. La domotique. Un bon investissement ?

Installer un système domotique commence par des coûts supplémentaires. Mais en point de mire, il y a un beau retour sur vos investissements. Ainsi, pour un système de gestion de l’éclairage et des volets roulants, il faudra compter, hors placement et hors TVA, un coût de 4.000 euros. Vous voulez ajouter la gestion du chauffage, de l’alarme et de votre système audio ? Voici les suppléments à prévoir :

  • Chauffage : 900 euros
  • Alarme: 1.500 euros
  • Installation audio : 2.000 euros


Une fois votre système domotique installé, vous en tirez de nombreux avantages :

  • augmenter le confort global de votre maison,
  • allumer ou éteindre à distance votre éclairage,
  • régler la température depuis votre smartphone,
  • éteindre tous vos appareils électriques en une fois,
  • réduire la consommation cachée
  • enclencher les appareils lorsque le tarif de nuit est d’application,
  • réaliser des économies d’énergie,
  • renforcer le niveau de sécurité de votre maison...

6. Les matériaux verts et super isolants, une carte à jouer ?

Les matériaux évoluent et s’améliorent. Notamment au niveau de la rapidité de leur mise en œuvre. Et là, du coup, ils deviennent encore plus économiques ! Puis s’ils privilégient les circuits courts et la production locale, ils ont tout pour eux. Notamment un excellent bilan carbone ! Or la durabilité des matériaux de construction devient de plus en plus fondamentale dans nos choix. Le bloc de chanvre est le parfait exemple de ces matériaux durables. Des productions belges existent et vous pouvez compter alors sur tous les avantages de ce produit :

  • qualité de l’air intérieur préservée,
  • matières premières naturelles 100 % recyclables,
  • bonne régulation de l’humidité,
  • isolation thermique et acoustique,
  • rapidité de pose,
  • prime des régions.


Soyez attentif à ces éléments au moment de choisir vos matériaux. Vous risquez d’excellentes surprises voire des primes supplémentaires !


Bon à savoir :
Avec une habitation entièrement rénovée, n’oubliez pas de revoir votre assurance habitation. Voyez par exemple si elle comprend les éco-installations ou les panneaux solaires. Si pas, jetez un œil sur l’Assurance Habitation d’Ethias et sa couverture particulièrement étendue.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus