Déclarer un sinistre

Comment repeindre vos murs en 5 étapes ?

Comment repeindre vos murs en 5 étapes ?

Habitation - 16/03/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

 

Vous déménagez bientôt et les murs de votre futur logement auraient bien besoin d’un bon coup de peinture ? Quel type de peinture et quelle couleur choisir ? De quel matériel avez-vous besoin ? Et surtout, quels sont les bons gestes et les erreurs à ne pas commettre ? Voici nos conseils de pro !

 

Etape # 1 : La phase de préparation

 

  • Tout d’abord, il est important de bien vérifier l’état de vos murs. C’est la base.
  • Protégez les sols en fixant une bâche sur toute la surface. Retirez les caches des prises et des interrupteurs (après avoir coupé l’électricité). Protégez les plinthes avec du ruban de masquage. Idem pour les contours de fenêtres, de radiateurs et de portes.
  • Un vieux papier peint ? Un mur très abîmé ? Dans ce cas, il vous faudra sans doute passer par la case détapissage ou même replafonnage.
  • Rebouchez ensuite les éventuels trous et fissures. Puis poncez, brossez et dépoussiérez vos murs.
  • Pour enlever les taches éventuelles, lessivez vos murs à l’eau savonneuse ou mélangée à des cristaux de soude.

 

Etape # 2 : Quelle peinture choisir ?

 

Acrylique ou à l’huile ?

La peinture acrylique est moins toxique, contient peu de solvant et ne dégage quasi aucune odeur. Elle permet aussi aux murs de mieux respirer. Elle convient à toutes les pièces de la maison. Pour les pièces humides comme la cuisine et la salle de bains, choisissez une peinture adaptée, plus résistante aux vapeurs d’eau et à la graisse.

La peinture à l’huile est lessivable, donc plus recommandée pour les pièces humides. Elle dure aussi plus longtemps. Mais son odeur est plus tenace et elle met plus de temps à sécher.

 

Mat, satiné ou brillant ?

Pour les pièces humides, privilégiez le satiné et le brillant, plus faciles ensuite à nettoyer. Pour les autres pièces, c’est comme vous voulez. Sachez toutefois qu’une peinture mate masque plus facilement les irrégularités et les imperfections, et crée une atmosphère paisible. Une peinture satinée donne un aspect plus soyeux, plus chaleureux et plus lumineux. Autre avantage : elle est lavable. La peinture brillante agrandit les volumes, offre de beaux jeux de lumière et rend les couleurs plus éclatantes. Elle offre en outre une meilleure résistance aux chocs et est très facile à laver.

 

Vous préférez une peinture plus écologique ?

Optez pour une formule bio qui contient peu ou pas de résines d’origine pétrochimique. Celles-ci sont alors remplacées par des composants d’origine minérale ou végétale, comme la chaux, l’argile, les huiles de lin ou de ricin, etc. Quant aux couleurs, elles sont élaborées à partir de pigments minéraux naturels.

 

Blanc ou couleur ?

Là, à vous de laisser parler vos goûts et votre créativité. Vous pouvez décider de repeindre toute la pièce d’une seule couleur, jouer la carte des camaïeux ou des couleurs complémentaires, ou ne peindre qu’un seul mur en couleur.

Quelle couleur est conseillée pour quelle pièce ? Regardez ici. Ou inspirez-vous des règles du feng shui.

Un intérieur branché ? Jetez un œil aux 7 couleurs tendance pour 2018. Autre must : la tendance Hygge ou style scandinave qui fait la part belle aux couleurs douces et poudrées.


Quelle couleur choisir pour les murs ?


Vous hésitez entre plusieurs couleurs ?
Un tuyau : téléchargez cette app ou celle-ci pour visualiser votre intérieur dans n’importe quelle couleur avant de vous lancer. Génial !

 

Etape # 3 : Le matériel nécessaire
 

Matériel de base pour peindre ses murs

 

De quoi aurez-vous besoin ?

  • D’une bâche plastique pour protéger vos sols et meubles éventuels ainsi que du ruban de masquage.
  • D’un bac à peinture, d’une grille d’essorage et d’un mélangeur pour peinture.
  • D’un ou plusieurs rouleaux et pinceaux.
  • D’un manche télescopique si vous avez de hauts murs ou voulez également peindre le plafond.
  • Et enfin, n’oubliez pas les gants (en plastique ou en caoutchouc) et une tenue de protection. Ou à défaut, de vieux vêtements que vous pouvez tacher.

 

Rouleau ou pinceau ? Comment faire le bon choix ? Ce site vous dit tout.

 

Etape # 4 : Action !
 

Les bons gestes :

  • Si vous voulez repeindre toute la pièce, commencez par le plafond.
  • Mélangez la peinture dans le pot d’origine à l’aide du mélangeur pour obtenir une peinture homogène avant de la verser dans le bac et de placer la grille d’essorage.
  • Commencez par peindre les angles, le long des murs et des plinthes et autour des prises et interrupteurs à l’aide d’un pinceau.
  • Chargez le rouleau : trempez le manchon à moitié dans le bac à peinture et roulez-le contre la grille pour bien répartir la peinture.
  • Si vous êtes gaucher, partez de la gauche et si vous êtes droitier, de la droite. Ainsi, si vous devez prendre appui contre le mur avec l’autre main, pas de souci.
  • Commencez par le haut du mur. Travaillez par zone de 1 m2 en appliquant d’abord votre peinture à la verticale, puis à l’horizontale.
  • A chaque nouvelle zone, repassez sur la bordure de la zone précédente, afin d’obtenir un rendu fondu.
  • Une fois la pièce repeinte, aérez bien.

 

Les erreurs à ne pas commettre :

  • Ne rechargez pas votre rouleau trop tôt, attendez qu’il ne reste presque plus de peinture sur votre manchon.
  • Ne travaillez pas à une température sous 10°C ou au-dessus de 20°C. Dans une pièce trop chaude ou sujette aux courants d’air, la peinture séchera trop rapidement, ce qui laissera des marques entre les coups de pinceau ou de rouleau. Dans une pièce trop froide ou humide, la peinture ne séchera plus du tout.
  • Pas de précipitation entre les couches. Attendez de 2h à 12h selon les consignes sur le pot.
  • Enlevez le ruban de masquage tant que la peinture est encore fraîche pour éviter que la peinture ne s’écaille.
  • Refixez vos plinthes et vos caches.
  • Nettoyez bac à peinture, rouleaux et pinceaux, à l’eau ou au white spirit en fonction de ce qui est indiqué sur le pot de peinture.
  • Enlevez le ruban de masquage tant que la peinture est encore fraîche pour éviter que la peinture ne s’écaille.
  • Refixez vos plinthes et vos caches.
  • Nettoyez bac à peinture, rouleaux et pinceaux, à l’eau ou au white spirit en fonction de ce qui est indiqué sur le pot de peinture.


étapes pour repreindre vos murs

 

Combien de couches sont nécessaires ?

L’idéal est de commencer par une couche de fond (primer) avant d’utiliser la peinture que vous avez choisie. Dans ce cas, une seule couche (en plus du primer) pourra s’avérer suffisante. Mais dans la majorité des cas, une deuxième couche est souvent conseillée pour un rendu parfait.

 

Etape # 5 : La finition

  • Enlevez le ruban de masquage tant que la peinture est encore fraîche pour éviter que la peinture ne s’écaille.
  • Refixez vos plinthes et vos caches.
  • Nettoyez bac à peinture, rouleaux et pinceaux, à l’eau ou au white spirit en fonction de ce qui est indiqué sur le pot de peinture.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus