Des dégâts à l'issue des récentes intempéries ?

Des dégâts suites aux intempéries ? Nous sommes là pour vous !
Voici comment gérer la situation.

Aïe, vous venez d’avoir un accident. Que faire ?

La sécurité d’abord
La sécurité d’abord

 

Si possible, mettez le véhicule en sécurité pour libérer le passage aux autres usagers et véhicules de secours.
 

Coupez le moteur, tirez votre frein à main, enclenchez les quatre feux clignotants, enfilez votre gilet fluo et placez votre triangle à bonne distance (minimum 30 m sur les voies ordinaires et 100 m sur les autoroutes). 
 

Notez ou photographiez la plaque de l’autre véhicule (au cas où le conducteur tenterait de prendre la fuite). 

Si il y a des blessés
Si il y a des blessés

 

Alertez le 112, c’est obligatoire, même s’il ne s’agit que de blessures légères. La police sera informée et dressera un procès-verbal.
 

Si possible, remplissez tout de même un constat d’accident. Le règlement du sinistre en sera accéléré.

Le constat
Le constat


Utilisez un Constat européen d’accident (en principe, il y en a un dans chaque véhicule), remplissez-le directement ensemble. Un seul et même constat suffit.

 

NB : Si vous n’avez pas de formulaire de constat amiable, vous pouvez utiliser l’application « crashform » ou même utiliser un papier libre pour mentionner les coordonnées des parties, des assureurs, décrire les circonstances de l’accident, l’heure et le lieu et les signatures des deux conducteurs.

 

Les deux parties doivent compléter et signer (sauf désaccord) le recto. Ensuite, chaque conducteur conserve un exemplaire : l’original ou le double, peu importe. Vous pouvez compléter le verso tranquillement à la maison.

 

Quelques points d’attention :
 

  • Contentez-vous de décrire les circonstances de l’accident, ne vous prononcez jamais sur votre responsabilité, même si vous estimez être clairement en droit ou en tort.
  • Prenez des photos. De la scène de l’accident, des dégâts aux véhicules, des débris, des traces de freinage.
  • Relisez bien le constat avant de le signer. Une fois le constat signé, il engage la responsabilité du signataire et il n’est plus possible de revenir en arrière.
Outil
Si vous n’êtes pas d’accord

 

Vous n’êtes pas alignés avec l’autre conducteur sur la version des faits ? Alors, appelez la police qui viendra dresser un procès-verbal ou remplissez chacun un constat d’accident différent qui ne sera pas signé par l’autre conducteur.

 

Il est aussi possible de faire deux croquis sur le même formulaire de constat d’accident si par exemple la contestation en porte que sur le positionnement des deux véhicules.
 

Ne signez jamais un constat sur lequel vous n’êtes pas d’accord sur 100% des éléments ! 

Outil
Si vous êtes plus que 2

 

Vous devez compléter un constat avec chacun des conducteurs entrés en collision avec votre véhicule.

 

Relevez et mentionnez les coordonnées des autres parties en observation ou au verso du formulaire du constat.

 

Réalisez aussi un schéma de tout l’accident.

Si l’accident a lieu à l’étranger
Si l’accident a lieu à l’étranger

 

Pas de souci : le constat d’accident européen est identique, quelle que soit la langue, dans toute l’UE. Prenez votre propre constat d’accident et complétez-le dans votre propre langue. 

Si vous avez causé des dommages à un véhicule en stationnement
Si vous avez causé des dommages à un véhicule en stationnement

 

Ou un arbre, un panneau de circulation, un poteau d’éclairage… Peu importe, prévenez immédiatement la police. Sinon, vous serez coupable d’un délit de fuite. Et au tribunal, ça peut vous coûter cher !