Survivre au contrôle technique : défi accepté

Survivre au contrôle technique : défi accepté

Mobilité - 02/10/2017
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Passer sa voiture au contrôle technique, ça coûte cher (30,60 € au minimum). Alors, autant s’y préparer au maximum pour éviter de le repasser ! Ethias vous dresse la liste des points à surveiller AVANT pour que tout se passe bien pendant.

 

À quelle fréquence ?
Le contrôle périodique s’effectue tous les ans dès que votre véhicule a plus de 4 ans d’ancienneté. Attention, pour des véhicules utilitaires ou autres, le délai est différent.

 

Quand faut-il le passer ?
Vous recevez normalement une convocation  à votre domicile pour aller passer le contrôle. Si vous ne la recevez pas, sachez que vous pouvez passer le contrôle jusqu’à 2 mois avant l’échéance indiquée sur le précédent certificat de visite. Si vous vous présentez en retard, vous devrez payer des frais administratifs.

 

Où faut-il le passer ?
Vous ne devez pas obligatoirement vous présenter dans le centre indiqué sur votre convocation. Mais ayez toujours en tête que si vous recevez un certificat de visite rouge, vous devrez retourner dans le même centre pour repasser le contrôle.

 

Quels documents sont à emporter ?
N’oubliez surtout pas les documents suivants sous peine de devoir revenir à un autre moment :

- le certificat d’immatriculation (beige ou anciennement rose, plus connu sous le nom de carte grise) ou une attestation de la police qui prouve que vous l’avez perdu ;

- le certificat de conformité (COC) ;

- la carte d’assurance (la carte verte) ;

- le certificat de visite le plus récent (si le véhicule a déjà été contrôlé).

 

La convocation au contrôle technique n’est pas un document obligatoire à avoir lors de votre visite.

 

Que faut-il dans votre voiture ?
Les objets suivants sont obligatoires :

- un triangle de signalisation ;

- un extincteur (faites attention à la date de péremption) ;

- une trousse de premiers secours ;

- un gilet fluorescent.

 

Comment préparer votre voiture ?

- Si vous avez le budget, n’hésitez pas à faire un tour chez votre garagiste pour un entretien du véhicule.

- Vérifiez vos vitres (griffes, fêlures, étoile, champ visuel limité ou déformé).

- Vérifiez que toutes vos ceintures fonctionnent. Et bouclez-les sur les sièges avant d’arriver au contrôle.

- Vérifiez la pression de vos pneus (la bonne pression se trouve dans le manuel d’utilisation de votre voiture). Faites attention à l’usure et n’oubliez pas de retirer vos pneus neige entre le 1er mai et le 30 septembre.

- Vérifiez vos châssis et carrosserie (corrosion, dégradation).

- Vérifiez vos feux (les feux stop, de croisement...).

- Vérifiez vos freins (surtout la différence entre les forces de freinage d’un même essieu).

- Vérifiez l’état de votre plaque minéralogique. Elle doit être propre, lisible et bien fixée. Faites attention au fond réfléchissant et au format réglementaire. Vérifiez également votre numéro de châssis.

- Nettoyez votre voiture et sortez tous vos effets personnels. Placez tous les sièges en position assise.

- Vérifiez les niveaux de vos liquides (huile moteur, liquide de frein, de refroidissement…).

- Vérifiez qu’aucun témoin lumineux rouge se n’affiche sur votre tableau de bord.

 

Si le contrôle n’est pas concluant, vous recevez un certificat rouge avec interdiction immédiate de rouler ou avec obligation de vous représenter dans les 15 jours avec les réparations effectuées.

 

Le système de bonus du contrôle technique ?
Il est possible de faire passer votre périodicité de contrôle à 2 ans sous certaines conditions. Votre véhicule doit :

- avoir moins de 6 ans,

- afficher un kilométrage inférieur à 100.000 km,

- ne pas tracter de remorques de plus de 750 kg,

- être présenté à temps et avec un certificat vert du contrôle précédent.

 

Ayez toujours avec vous un certificat de contrôle technique valable. En effet, dans le cas contraire, votre assureur peut ne pas prendre en charge les dégâts en cas d’accident. Surtout si un lien peut être défini entre les problèmes constatés sur votre véhicule lors du contrôle technique et l’accident.

 

Un dernier bon conseil : évitez les files en prenant rendez-vous sur www.rendezvouscontroletechnique.be. Votre temps d’attente sera en principe diminué.

 

Voir aussi ...
Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus