Dégâts à votre location : qui paie les frais ?

Dégâts à votre location : qui paie les frais ?

Habitation - 20/03/2017
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email


Dégât des eaux ? Chaudière cassée ? Chauffe-eau en panne ? Qui intervient du propriétaire ou du locataire ?

Le locataire ou “le bon père de famille”

En tant que locataire, vous êtes responsable de l’entretien régulier des installations mises à votre disposition (canalisations apparentes, chauffe-eau, plaque vitrocéramique, vitres…) dans votre maison ou dans votre appartement. S’il y a un dégât à ces installations, vous pourriez être déclaré responsable.


Par exemple :

- Vous avez oublié de remplacer le joint d’étanchéité du bac de votre douche endommagé et de le signaler à votre propriétaire. Résultat, vous vous retrouvez avec un dégâts des eaux sur le parquet. Vous pourriez être déclaré responsable de ce dommage.

- Votre enfant vient de casser la vitre du salon en jouant au foot dans le jardin. En tant que locataire, vous êtes responsable et donc, c’est à vous à supporter le coût de remplacement.
 

Le bailleur ou “le propriétaire responsable”

Le propriétaire est responsable du bon état du bâtiment, afin que vous puissiez y vivre confortablement et en toute sécurité. Les dommages causés par un cambriolage ou par une tempête doivent, en principe, être pris en charge par le propriétaire. En tant que locataire, vous ne pouviez pas empêcher ces dégâts. 


Par exemple :

- Lors d’une tempête, des tuiles du toit sont tombées. Le propriétaire doit réparer.

- Vous vous êtes fait cambrioler cette nuit. Le voleur a endommagé porte et fenêtre en pénétrant chez vous. Ces dommages au bâtiment sont à charge du propriétaire. Attention : si votre bail est antérieur à mai 2007 et qu’il prévoit que vous, locataire, êtes responsable des dommages dus au vol, vous serez tenu de réparer, par vous-même ou via votre assurance, les dommages causés par le vol.

 

Faites un état des lieux ensemble

Lorsque vous signez un bail, assurez-vous de faire un inventaire de l’habitation avec le propriétaire. Créez un document dans lequel vous listez tout ce qui est cassé et endommagé (peinture, parquet, etc.). À la fin du bail, n’oubliez pas de faire votre état des lieux de sortie. Si vous avez des soucis avec le propriétaire, vous pourrez toujours utiliser l’état des lieux pour dissiper tout malentendu.
 

Un contact difficile avec votre propriétaire ?

Espérons que vous n’aurez pas de problème avec votre propriétaire (ou l’agence par laquelle vous louez) et que les soucis seront facilement résolus. Mais si la communication avec votre propriétaire est malheureusement difficile, il est peut-être plus intelligent de traiter le problème de manière plus officielle. Sur le site de la Région wallonne, vous trouvez un modèle d’état des lieux mais également différents documents comme un pacte de colocation et les obligations du propriétaire.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus