Vous louez un appartement ou une maison ? Voici les questions essentielles à (vous) poser pour ne pas vous tromper

Vous louez un appartement ou une maison ? Voici les questions essentielles à (vous) poser pour ne pas vous tromper

Habitation - 02/01/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Visiter un futur logement est une étape à ne pas prendre à la légère. Car lorsqu’on pense avoir trouvé la perle rare (souvent après de nombreuses visites décevantes), pas question de risquer les mauvaises surprises une fois le bail signé. Préparez donc minutieusement cette visite afin de ne négliger aucun détail.


1. La localisation et l’environnement vous conviennent-ils ?

Observez le quartier. Déjà de chez vous en utilisant Google Streetview. Mais pour bien prendre la température d’un quartier, rien ne vaut une visite sur place. De quoi repérer les commerces, les facilités au niveau des transports publics, les écoles, les parcs et autres espaces verts et, bien sûr l’atmosphère générale du quartier. Nous vous conseillons d’ailleurs d’effectuer cette visite à l’heure où vous êtes susceptible de rentrer du boulot. Vous constaterez ainsi si le quartier offre des possibilités de stationnement aux heures qui seront les vôtres.


Rue et quartier a observer
@ Colin Maynard

2. Quels sont les prix en vigueur dans le quartier ?

Essayez, avant de vous déplacer, de connaître les prix de location pratiqués dans le quartier. Une agence immobilière pourra vous renseigner. Cela vous donnera un repère objectif pour éventuellement négocier.


3. Quel est l’état général ?


  • L'isolation thermique
    Soyez ensuite attentif au niveau d’isolation. D’abord l’isolation thermique : y a-t-il du double vitrage partout ? Demandez aussi le certificat PEB (performance énergétique du bâtiment). Depuis 2010, tout logement loué en région bruxelloise ou wallonne doit en disposer, le propriétaire doit donc vous le fournir. Informez-vous sur le PEB pour Bruxelles et pour la Wallonie.


  • Mise en place isolation thermique
    @ Welcomia on Freepik.com

  • L’isolation acoustique
    Soyez également attentif à l’isolation acoustique. Si vous êtes venu en fin de journée (toujours donc l’heure à laquelle vous rentrez du travail) c’est idéal puisque c’est en principe à cette heure-là que la majorité des voisins sont chez eux et que vous pouvez vraiment juger du calme qui règne ou pas quand vous êtes chez vous. La présence d’un simple vitrage offrira aussi une moins bonne isolation acoustique.


  • L’humidité
    Ouvrez l’œil sur les éventuelles traces d’humidité tant sur les murs que sur les plafonds. Regardez derrière les armoires ou derrière les rideaux. L’humidité est le pire fléau qui soit, notamment pour votre santé. Il va de soi que c’est dans la salle de bains que vous serez le plus vigilant à ce point. S’il n’y a pas de fenêtre, vérifiez bien qu’il y ait une ventilation mécanique contrôlée. Et puisque vous êtes dans la salle de bains, ouvrez les robinets. Cela permet de voir si la pression est bonne ou pas. D’évaluer le temps de l’arrivée de l’eau chaude… Faites-en autant dans la cuisine, évidemment !


  • L’état des murs et plafonds
    Vérifiez aussi l’état des murs et des plafonds. Cela vous permettra de voir s’il y a des travaux à effectuer. Dans ce cas, demandez bien si vous pouvez effectuer ces travaux et, si ceux-ci sont importants, demandez une réduction sur les premiers mois de loyer. Attention : la présence de fissures importantes peut être le signe de problème de stabilité de l’immeuble. Rien à voir là avec de simples travaux...


  • L’état des fenêtres
    Pensez à ouvrir les fenêtres afin de vérifier leur bon état. Rien de plus ennuyeux qu’une fenêtre impossible à ouvrir ou à refermer. Il en va de votre bonne santé. Cela vous gêne ? Sachez que vous êtes parfaitement en droit de tester tous les équipements lors de ce type de visite.


  • La sécurité
    Lors de la visite, ouvrez l’œil pour voir si tout est bien sécurisé : y a-t-il un vidéophone ? La porte d’entrée semble-t-elle avoir déjà été forcée ? Quel est l’état du verrou ? La cage d’escalier est-elle pourvue de détecteurs de fumée ?


Verification installation électrique
@ Pixabay

4. L’électricité et le chauffage sont-ils OK ?

Vérifiez ou demandez à l’agent immobilier si l’électricité est aux normes et s’il peut vous présenter le PV électrique. Vérifiez de votre côté s’il y a suffisamment de prises électriques, si elles sont bien situées et si la puissance est suffisante pour l’usage que vous en ferez. Important aussi : le logement dispose-t-il d’un compteur individuel ou s’agit-il d’un compteur commun à plusieurs appartements. Dans ce cas, informez-vous sur la manière dont sont effectués les décomptes. Mais en principe, chaque logement doit disposer de son propre compteur et le locataire doit pouvoir y accéder en permanence.


Côté chauffage, renseignez-vous sur le moyen de chauffage, s’il s’agit d’un chauffage central individuel ou commun. Dans ce cas, renseignez-vous sur la manière dont sont relevées les consommations. Voyez ensuite si chaque pièce est équipée d’un radiateur pourvu d’une vanne en bon état. Et si le logement est équipé d’un thermostat.

Pensez à vérifier le mode de production d’eau chaude : chaudière au gaz individuelle ? Boiler électrique ? Et voyez enfin si l’installation a été correctement entretenue en demandant à voir les rapports ou preuves d’entretiens.


Feu ouvert pour chauffage au bois

5. Quid du préavis, de la caution et de la durée du bail ?

Pour tous les contrats, et malgré ce que pourrait vous dire le propriétaire, le délai de préavis si vous voulez déménager, est de 3 mois. Et si c’est le propriétaire qui souhaite vous voir partir, le délai de préavis est de 6 mois.

La caution, presque toujours imposée, ne peut pas être supérieure à 2 mois de loyer. Elle peut être de trois mois si vous voulez payer en plusieurs fois.
La durée de la location est généralement chez nous de 9 ans (le “3-6-9”). Mais rien ne vous empêche de conclure un contrat inférieur à 3 ans ou supérieur à 9 ans. Rappelez-vous aussi que vous pouvez rompre votre contrat à tout moment.


À ce propos, sachez qu’ Ethias a pensé pour vous aux imprévus de la vie. Son assurance incendie locataireest la seule à prévoir une indemnité de relocation. Ainsi, en cas de décès, de licenciement, de divorce ou de fin d’une cohabitation légale, le montant de l’indemnité de relocation vous est remboursé. Découvrez sans attendre cette Assurance Incendie Locataire pas comme les autres.


Chien admis ou pas dans le bail
@ Freestocks.org on Pixabay

6. Les animaux domestiques sont-ils admis ?

Si vous avez un animal de compagnie, n’oubliez surtout pas de demander s’il est admis. Le propriétaire peut en effet interdire les animaux domestiques dans son contrat de bail. Sachez toutefois que cette interdiction doit être justifiée. Certains juges ont en effet estimé que l’interdiction d’avoir un animal de compagnie était une atteinte à la vie privée. Bref, il y a sur ce point matière à discussion. En tout état de cause, vous devez entretenir le logement “en bon père de famille”. Ainsi, un animal qui griffe murs et planchers et/ou trouble le voisinage peut se faire interdire si le propriétaire saisit le juge de paix. Même si le contrat de bail n’interdit pas la présence d’animaux. Vous voilà prévenu...


Le conseil en plus : cela peut paraître évident, mais surtout, ne versez rien avant votre visite !

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus