Des dégâts à l'issue des récentes intempéries ?

Des dégâts suites aux intempéries ? Nous sommes là pour vous !
Voici comment gérer la situation.

Attention aux méthodes de chauffage alternatives

Attention aux méthodes de chauffage alternatives
Image(s) licensed by Ingram Image

Lorsque le prix du gaz monte en flèche, il est tentant d’opter pour d’autres moyens de se chauffer comme des combustibles (solides, liquides ou gazeux) ou de l’électricité. 

Avez-vous peut-être remplacé votre chauffage par un poêle ou un foyer à bois ? Faites toutefois attention à ne pas en négliger les risques. Nous avons examiné pour vous les principaux dangers et vous donnons quelques conseils pour éviter de graves accidents.  

Le feu de cheminée

La construction, l’entretien et le contrôle des cheminées n’est pas un travail facile et doit être réalisé par un professionnel. L’occupant a, quant à lui, le devoir de faire exécuter les travaux périodiques. En cas de doutes sérieux ou de début d’incendie, les services de secours doivent être alertés d’urgence.
 

Entretien et contrôle de votre cheminée

  • Le conduit de cheminée sert à évacuer la fumée de la maison. En revanche, la suie se dépose à l’intérieur du conduit. Elle est inflammable et peut provoquer un feu de cheminée. Il est donc primordial d’effectuer un entretien régulier. En effet, la suie s’accumulera davantage si le tirage de la cheminée ou l’appareil de chauffage sont défectueux. Cela peut avoir de graves conséquences : intoxication au monoxyde de carbone ou encore feu de cheminée. Un ramonage, au minimum une fois par an, est donc indispensable. 
  • Les poussières, les feuilles et les nids d’oiseaux sont des obstacles qui apparaissent dans une cheminée au bout d’un certain temps quand elle est inutilisée. Un contrôle visuel est donc indispensable avant toute remise en service.
  • Même dans les conduits des appareils provoquant peu de suies (gaz, …), il se peut que des matières se déposent sur les parois ou que d’autres ennuis comme des fissures ou la présence d’un corps étranger empêchent le bon écoulement des gaz de combustion. Un contrôle visuel périodique est donc recommandé.

Entretien de votre foyer à bois

  • Lorsque vous brulez du bois, des flammes et du rayonnement sont libérés. Vous pouvez éviter les incendies en ne brûlant pas trop de bois à la fois et en nettoyant votre poêle entre chaque utilisation, surtout si vous utilisez du pellet. Contre le rayonnement, une pose d’écran est efficace. Ne placez pas d’objets inflammables (meubles, tapis, décoration, etc.) trop près du poêle. Avant de quitter la pièce, assurez-vous que le feu est éteint et que les braises ne peuvent rien enflammer. 

Intoxication au monoxyde de carbone

Le poêle à pétrole

Il existe plusieurs types de poêles à pétrole mais le principe de base est le même pour tous : ils brûlent du pétrole. Leur usage prolongé dans une pièce calfeutrée est donc déconseillé. Même si la flamme est moins belle que celle d’un poêle à bois, elle comporte les mêmes risques.

C’est aussi le cas pour le rayonnement contre lequel les précautions d’usage s’imposent.
 

Le poêle à gaz (radiant ou à catalyse)

Dans le commerce, on trouve trois types de poêles : le poêle à gaz infrableu, le poêle à gaz infrarouge et le poêle à gaz catalyse. Leur type de fonctionnement est assez différent mais la combustion entraîne la production de CO2 et, si elle est incomplète, de monoxyde de carbone. Si la flamme d’un chauffage à catalyse est moins chaude que les autres, les mêmes précautions s’imposent néanmoins. Le gros danger inhérent au gaz est aussi sa bonbonne (qui est souvent stockée à l’intérieur) et les raccordements (joints et flexibles) qui doivent faire l’objet du plus grand soin. L’appel à un professionnel est fortement recommandé. Remarque : le poêle à gaz à catalyse est réputé comme ne dégageant aucun gaz toxique. C’est une erreur : même si la quantité d’oxygène consommé et de dioxyde ou monoxyde de carbone est très faible, ces gaz sont quand même présents, surtout en cas de dysfonctionnement !
 

Le canon à chaleur

Généralement doté d’un brûleur à gaz ou à mazout, le canon est muni d’un ventilateur qui souffle l’air réchauffé avec les gaz de combustion !!! Forcément, ces gaz sont toxiques pour l’homme au-dessus de certaines concentrations. Voilà pourquoi son usage est limité aux ateliers, aux chantiers ou aux tentes extérieures qui bénéficient d’une bonne ventilation. Il est totalement interdit dans des habitations individuelles ou des lieux calfeutrés.

En partenariat avec Secunews
www.secunews.be
 

Faites de vraies économies chez Ethias. 
Découvrez ici tous les avantages dont vous pouvez bénéficier sur nos assurances.