Se tromper de carburant, c’est grave ?

Se tromper de carburant, c’est grave ?

Mobilité - 26/09/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Image(s) licensed by Ingram Image
 

Ben voilà, ça devait arriver un jour ! Vous aviez la tête ailleurs et vous venez de faire le plein avec le mauvais carburant. Damn, damn, damn ! Bon, maintenant, que faire ? Est-ce grave pour le moteur ? Pouvez-vous quand même démarrer, quitte à vous arrêter au prochain garage ? Devez-vous appeler un dépanneur sur-le-champ ? Mettre de l’essence au lieu du diesel, ou le contraire, ça change quelque chose ? Help !

Se tromper de carburant, c’est une erreur fréquente. Notamment lors d’un changement de véhicule. En plus, pour nous compliquer la vie, la couleur des pistolets varie parfois d’une station à l’autre. Autre piège : les faux amis à l’étranger. Par exemple, notre essence s’appelle ‘gasolina’ en Espagne alors que le ‘gasoil’ ou ‘gazole’ français correspond à notre diesel. C’est à y perdre son latin !

 

Peu importe. Un moment d’inattention et c’est trop tard, le mal est fait. Alors comment réagir quand ça arrive ?

 

CAS DE FIGURE N°1 :

Vous vous en rendez compte pendant que vous faites le plein.

 Ouf, la situation est encore sous contrôle ! Comme vous n’avez pas encore roulé avec le mauvais carburant, il n’a pas encore eu le temps d’endommager le moteur.

  1. Ne démarrez SURTOUT PAS le moteur. Même pour rouler 50 mètres.
  2. Mettez votre véhicule au point mort, poussez-le sur le côté pour libérer la pompe et tirez le frein à main.
  3. Un pompiste est présent ? Demandez-lui s’il est équipé pour faire la vidange sur place. Certaines stations-service disposent de l’équipement nécessaire.
  4. Autrement, appelez Ethias Assistance au +32 (0)4 220 30 40.

Ou un dépanneur si vous ne bénéficiez pas de cette couverture.

 

CAS DE FIGURE N°2 :

Votre franc tombe alors que vous venez juste de reprendre la route.

Aïe, ici c’est déjà plus embêtant. Mais tout n’est peut-être pas encore perdu.

  1. Rangez-vous le plus rapidement possible sur le côté, coupez le moteur et retirez la clé du contact.
  2.  
  3. Ne tentez rien vous-même et appelez immédiatement Ethias Assistance au +32 (0)4 220 30 40. Ou un dépanneur si vous n’avez pas souscrit cette couverture.

 

CAS DE FIGURE N°3 :

Vous n’avez pas encore réalisé votre erreur.

Vous roulez déjà depuis un kilomètre ou deux quand votre véhicule commence à hoqueter. Votre moteur réagit bizarrement puis s’arrête subitement. C’est mauvais signe.

  1. 1. Allumez vos feux de détresse et si possible, essayez d’immobiliser le véhicule sur le côté, là où vous serez plus en sécurité.
  2.  
  3. 2. N’essayez surtout pas de redémarrer !
  4.  
  5. 3. Coupez le moteur, retirez la clé du contact et mettez-vous hors de danger. Si nécessaire, enfilez votre veste fluo et signalez votre véhicule par un triangle de danger.
  6.  
  7. 4. Ici, l’affaire est plus sérieuse. Appelez immédiatement Ethias Assistance au +32 (0)4 220 30 40 (ou un autre dépanneur si vous n’avez pas souscrit d’Ethias Assistance). Il est probable que votre véhicule sera remorqué jusqu’au garage pour une vidange complète et un état des lieux des dégâts… ce qui risque de vous coûter cher.

 

Mélanger du diesel et de l’essence : gare à la panne et à l’explosion.

 

Attention, mélange explosif !

Le mélange essence-diesel est hautement inflammable, toute manipulation du mélange doit donc se faire avec la plus grande précaution. Alors, inutile de jouer avec le feu en essayant de vidanger ou de siphonner le réservoir vous-même. Faites plutôt appel à un professionnel, c’est plus prudent.

 

De l’essence dans un moteur diesel, c’est dramatique ?

De tous les scénarios, c’est le pire. On vous explique pourquoi : l’essence a un pouvoir dégraissant alors que le diesel a une action lubrifiante. Bref, ils font exactement le contraire l’un de l’autre ! Résultat : l’essence sape complètement le travail de lubrification du diesel, en détruisant le film gras protecteur du système à injection du moteur. Du coup, votre pauvre moteur va s’asphyxier et commencer à toussoter. Vous allez entendre des cliquetis sous le capot et là, c’est la panne assurée. On ne va pas vous mentir : ce n’est pas bon du tout ! Si le système est fortement endommagé, cela peut avoir des conséquences fatales pour le moteur.

 

La bonne nouvelle, c’est que le tableau n’est pas aussi noir dans tous les cas. En effet, si vous vous êtes rendu compte de votre boulette dès le tout début du remplissage à la pompe, vous êtes peut-être sauvé(e). Mais si et seulement si vous n’avez mis que quelques gouttes d’essence (max 3% ou 10% en fonction des moteurs) dans votre réservoir. Il vous suffit ensuite de remplir le reste du réservoir avec du diesel pour diluer suffisamment l’essence. Une solution toutefois risquée : comment être sûr de ne pas avoir dépassé le seuil fatidique ? Notre conseil : ne jouez pas les apprentis sorciers et faites toujours vidanger votre réservoir, c’est plus sûr.

 

Et du diesel dans un moteur essence ?

Heureusement, ce n’est quasi plus possible. Car les voitures récentes qui roulent au sans plomb possèdent un manchon de réservoir dont le diamètre est plus petit que celui du pistolet de la pompe. Quant aux voitures plus anciennes (non catalysées), vous devrez aussi passer par l’étape vidange si vous mettez plus de 10% de diesel dans votre réservoir. En dessous de cette limite, votre voiture va fumer et hoqueter mais elle devrait ensuite marcher normalement. À condition que vous ne tiriez pas sur le moteur et que vous fassiez régulièrement un appoint d’essence pour réduire la proportion de diesel dans le réservoir. C’est un risque à prendre, d’autant plus que cela peut impacter le rendement du moteur. Dans le doute, faites vidanger votre réservoir, si possible avant de démarrer le véhicule.

 

Allo, Ethias ? Vous pouvez envoyer une dépanneuse ?

Bien sûr ! Vous avez souscrit une Ethias Assistance Car & Family ? Une dépanneuse sera là dans les 30 minutes en Belgique. Vous êtes à l’étranger ? Pas de souci, Ethias vous tire aussi d’affaire dans toute l’Europe géographique. La vidange peut se faire sur place ? Tant mieux, l’erreur sera vite oubliée. Si c’est plus grave, votre véhicule sera remorqué jusqu’à un garage.

 

Conclusion !

Les bons réflexes si vous vous êtes trompé(e) de carburant :

  1. 1. Ne démarrez pas le moteur si vous êtes encore à la pompe.
  2.  
  3. 2. Sinon, rangez-vous immédiatement sur le côté et coupez le moteur.
  4.  
  5. 3. Appelez Ethias Assistance pour faire vidanger votre réservoir.
  6.  
  7. 4. En l’absence d’autres dégâts, faites à nouveau le plein… avec le bon carburant cette fois ! 
Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus