Déclarer un sinistre

Acheter une voiture d’occasion : comment éviter de vous faire rouler ?

Acheter une voiture d’occasion : comment éviter de vous faire rouler ?

Mobilité - 27/06/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Image(s) licensed by Ingram Image

 

Vous avez besoin d’une voiture mais vu votre budget limité, vous préférez miser sur une bonne occasion. Comment éviter les arnaques ? À quoi faire attention quand vous inspectez le véhicule ? Comment négocier le juste prix ? Lisez nos conseils pour éviter de faire une mauvaise affaire.

 

Acheter à un particulier ou à professionnel ?

Au niveau du prix, il n’y a pas photo : faire affaire avec un particulier est plus avantageux. Mais c’est aussi courir le risque d’acheter un chat dans un sac. De plus, avec un particulier, vous ne recevez aucune garantie sur le véhicule, contrairement à un professionnel.

 

Nos conseils :

  • Méfiez-vous des annonces trop belles pour être vraies.
  • Préférez les véhicules vendus par un premier propriétaire.

 

Le grand avantage de passer par un professionnel, c’est la garantie de 1 an minimum qu’il est tenu de vous offrir sur le véhicule. Le revers de la médaille : vous payerez le véhicule plus cher.

 

Nos conseils :

  • Vérifiez si la garantie couvre 100% des problèmes mécaniques
  • Guettez les véhicules de direction avec un faible kilométrage. Vous pouvez souvent faire une bonne affaire.

 

L’inspection du véhicule

Si vous n’êtes pas à l’aise, faites-vous accompagner par quelqu’un qui s’y connaît en mécanique : deux avis valent mieux qu’un !

 

Nos conseils :

  • Faites attention à la présentation générale de la voiture.
  • Examinez le véhicule sous toutes ses coutures : rouille, commandes, peinture, joints, pneus, pare-chocs, compartiment moteur, roue de secours, niveaux (regardez ici comment faire)...
  • Demandez à voir le carnet d’entretien du véhicule, ainsi que toutes les factures de réparation.
    Le véhicule a déjà été accidenté ? Si oui, a-t-il été réparé dans un garage agréé ?

 

Imprimez ici une check-list très complète avec les principaux points à tenir à l’œil.


Conseils avant d’acheter une voiture d’occasion

Image(s) licensed by Nensuria - Freepik.com
 

Essayez la voiture avant de l’acheter

Ne vous contentez pas d’une simple inspection visuelle du véhicule. Faites toujours un essai sur route. De minimum 20 minutes et sur plusieurs kilomètres. Voici quelques trucs utiles :

  • Testez le véhicule moteur à froid. Quel bruit fait le moteur ? Tourne-t-il rond ?
  • De la fumée sort-elle du pot d’échappement ? Blanche, bleue ou noire, c’est mauvais signe !
  • Testez l’embrayage. Un bon test : démarrez doucement en 3e. Si vous y parvenez, l’embrayage est usé.
  • Passez toutes les vitesses sur votre parcours. Elles ne doivent ni sauter, ni grincer lorsque vous passez de l’une à l’autre.
  • Sur un tronçon de route en ligne droite, lâchez le volant. La voiture tire-t-elle à droite ou à gauche ? Il y a peut-être un problème au niveau de la direction.
  • Testez les freins. La voiture freine-t-elle bien ? Comment répond le frein à main ?

 

Vous n’y connaissez pas grand chose ? Demandez l’avis d’un expert

Il vous fera un rapport complet sur le véhicule, avec une estimation de la valeur en l’état, ce qui vous permettra de négocier le juste prix avec le vendeur. Évidemment une telle expertise a un prix : comptez entre 150 et 250 euros.

 

 

Comment négocier pour avoir un meilleur prix ?

Tout d’abord, fixez-vous un budget maximal (n’oubliez pas les coûts annexes : taxes, remise en état, assurances, frais d’entretien…). N’achetez pas non plus dans l’urgence. Prévoyez une seconde rencontre pour finaliser la vente.

 

Nos conseils :

  • Commencez par proposer un prix inférieur (au moins 10% à 15% moins cher que le prix annoncé) pour vous laisser une marge de manœuvre.
  • Si vous n’arrivez pas à tomber d’accord sur le prix, laissez vos coordonnées au vendeur.

 

Finalisation de la vente

Payez par virement pour avoir une preuve de paiement.

Si vous concluez la vente avec un particulier, celui-ci doit vous remettre un contrat de vente. Sachez aussi qu’aucune TVA ne s’applique sur une telle vente.

Vous trouverez ici un contrat de vente type.

Vous achetez votre voiture chez un professionnel ? Il doit alors vous remettre une facture mentionnant la TVA à payer et une garantie de min. 1 an sur le véhicule.

 

Quels sont les documents que le vendeur doit vous fournir ? Lisez notre article.

 

Nos conseils :

  • Demandez la carte d’identité du vendeur. Primo, pour vous assurer de son identité et deuxio, pour vérifier qu’il est bien le propriétaire du véhicule et que tous les documents de la voiture sont bien à son nom.
  • Tous les papiers du véhicule (certificat d’immatriculation, demande d’immatriculation, certificat de conformité…) mentionnent-ils bien le même véhicule ? Vérifiez le n° de châssis.
  • Le vendeur a-t-il fini de rembourser son financement ? Demandez-lui la preuve. Vous éviterez ainsi que la banque ne vienne vous saisir le véhicule pour défaut de paiement.
  • Exigez tous les jeux de clés.
  • Demandez le carnet d’entretien, une copie de toutes les factures d’entretien et de réparation, la demande d’immatriculation (formulaire rose) ainsi que le manuel d’utilisation de la voiture. Et bien sûr le Car-Pass !

 

Le savez-vous ? Si le vendeur ne vous remet pas un Car-Pass en règle, vous êtes en droit d’annuler la vente et de récupérer votre argent.

 

Quid des vices cachés ?

Après l’achat, la voiture montre des dysfonctionnements graves dont le vendeur a “oublié” de vous parler ? La loi est de votre côté : les frais de réparation sont à charge du vendeur. Vous pouvez aussi annuler la vente et réclamer votre argent au vendeur par courrier recommandé. Il est tenu de vous rembourser. Dans le cas contraire, vous pouvez aller plaider votre cause auprès du tribunal.

 

Nos conseils :

  • N’hésitez pas à faire appel à la protection juridique Plus de votre assurance.
  • Conservez un maximum de preuves : la petite annonce (faites un screenshot de l’annonce sur internet ou conservez la page de journal), les coordonnées du vendeur, les photos du véhicule que vous avez prises le jour de votre essai… Ces preuves vous aideront à faire valoir vos arguments en cas de litige.

 

 

Voir aussi...
Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus