Déclarer un sinistre

Vous achetez votre logement ? Voici les 6 étapes de votre parcours

Vous achetez votre logement ? Voici les 6 étapes de votre parcours

Habitation - 02/01/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

L’achat d’une maison ou d’un appartement est souvent un projet capital dans une vie. Autant dire que cela ne s’improvise pas. Pour vous aider à aborder ce parcours en connaissance de cause, nous avons listé pour vous les grandes étapes qui le composent.


1. Établissez votre budget

Cette étape vous évitera bien des déceptions puisqu’une fois votre budget connu, vous chercherez dans la bonne fourchette de prix. Pas la peine en effet de vous faire du mal. Comment estimer le budget dont vous disposez pour acheter ?

  • Voyez quel est le capital dont vous disposez. Il faut savoir en effet que la majorité des banques ne prêtent pas 100 % de la somme requise mais 80 %. Il faut donc disposer d’un capital de départ équivalent à 20 % du montant de votre achat
  • Au prix de vente de votre maison ou de votre appartement, il faut ajouter toute une série de frais :
    • les frais d’enregistrement : 12,5 % en Région bruxelloise ou en Wallonie, Notez que dans certains cas, ces frais peuvent être réduits.
    • les frais de dossier bancaire (environ 500 euros),
    • les assurances,
    • les frais notariés :
      - 1 % de droit d’enregistrement sur le montant emprunté,
      - 0,30 % de droit d’inscription sur le montant emprunté,
      - les honoraires du notaire qui correspondent à un pourcentage de la valeur du bien,
      - les frais d’acte facturés par le notaire (coût de l’enquête urbanistique, des attestations de sol et hypothécaires) soit entre 800 et 1.100 euros.
    • les frais d’une éventuelle rénovation. On compte souvent entre 750 et 1.500 euros du m2,
    • les frais de déménagement,
    • les frais d’aménagement : peinture, rideaux, déco…
    • les charges s’il y a copropriété,
    • le précompte mobilier (revenu cadastral) à payer chaque année.

Astuce : Vous trouverez en ligne des simulateurs de crédit habitation. Utilisez-les pour vous aider à établir au mieux votre budget.

Simulation de credit depuis son canape
@ Pixabay

2. Trouvez la maison ou l’appartement de vos rêves.

Pour ne pas partir à l’aveuglette, réfléchissez bien à ce qui compte pour vous :

  • un logement neuf ou rénové où vous pouvez vous installer sans rien faire ou un lieu à rénover ?
  • un logement en ville ou à la campagne ?
  • un logement tout proche de votre travail ou de votre famille ?
  • un logement bien desservi au niveau des transports ?
  • une maison mitoyenne ou 4 façades ?
  • un lieu de vie avec jardin ou terrasse ?

3. Négociez le prix

Le prix affiché est celui que le vendeur souhaite obtenir. Mais, dans la plupart des cas, on peut faire baisser ce prix de 10 à 15 %. Cela dit, n’oubliez pas : ce qui compte, ce n’est pas la réduction que vous allez obtenir, mais le prix que vous allez devoir payer finalement pour acheter votre maison ou votre appartement.


4. Financez et assurez votre habitation

Trouvez le financement le mieux adapté à votre situation en comparant les offres de plusieurs banques. Côté assurance, il y a tout d’abord l’assurance solde restant dû qui prendra en charge le remboursement de votre crédit en cas de décès. Par ailleurs, il conviendra d’avoir une assurance habitation. Si elle n’est légalement pas obligatoire, elle est plus que conseillée puisqu’elle vous couvre en cas d’incendie, mais aussi de tempête, de catastrophe naturelle, de dégâts des eaux, de bris de glace, de vol… Test Achats conseille d’ailleurs l’assurance Habitation d’Ethias dans son article de février 2017.


Astuce : Si les banques proposent aussi des assurances habitation, rien ne vous oblige à la prendre là où vous avez votre crédit. Vous êtes totalement libre de choisir votre assurance habitation


Signature contrat assurance habitation
@ Pixabay

5. Signez votre compromis

Le compromis rend la vente définitive. Une fois signé, vous retournerez à la banque pour régler les détails de votre demande de crédit. Vous êtes ainsi prêt à passer chez le notaire.
Un délai maximum de 4 mois s’écoulera entre la signature du compromis de vente et la signature des actes de vente et de crédit.


Astuce : Quand vous vous rendez à la banque, ayez bien l’ensemble des documents utiles : compromis signé, proposition de crédit et devis des corps de métier si vous prévoyez des travaux.


6. Passez chez le notaire

Prenez rendez-vous avec le notaire pour la signature de l’acte authentique. C’est lui qui donne la sécurité juridique aux opérations de crédit et de vente.
On prévoit généralement un délai maximal de 4 mois entre le compromis et l’acte de vente.

Pourquoi ? Parce que le taux d’intérêt octroyé par la banque est valable 4 mois. Voilà pourquoi l’acte d’ouverture de crédit doit être signé pendant cette période chez le notaire.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus