Déclarer un sinistre

Tempête : pouvez-vous faire jouer votre assurance ?

Tempête : pouvez-vous faire jouer votre assurance ?

Habitation - 05/09/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email


« Risque d’orages accompagnés de violentes bourrasques et de fortes pluies », avait annoncé la météo. Et pour une fois, elle ne s’était pas trompée. C’est même votre commune qui a essuyé le gros de la tempête. Résultat : pas mal de dégâts dans votre habitation. Et maintenant, devez-vous réveiller votre assureur en pleine nuit pour l’avertir ? Pouvez-vous déjà commencer à déblayer et à remettre votre logement en état ou devez-vous attendre le passage de l’expert ? Où allez-vous loger cette nuit ? Ne vous inquiétez pas, Ethias est à vos côtés.
 

Quelle soirée, tout a été si vite ! En quelques minutes, votre rue s’est retrouvée sous les trombes d’eau et les fortes rafales de vent ont fait tomber une bonne partie des tuiles de votre toit. Pour couronner le tout, la cave est inondée. Vous pouvez dire adieu à votre machine à laver et à vos bouteilles de Bordeaux.
 

Vous avez appelé les pompiers pour venir vous aider à bâcher votre toit et à pomper l’eau dans votre sous-sol. Vous n’en avez pas dormi de la nuit. De toute façon, la chambre des enfants est dans les combles et leurs lits sont maintenant complètement trempés. Tout le monde a dû camper dans le living.


Votre toit s’est envolé suite à une tempête ou un orage.

 


Votre assurance intervient-elle en cas de tempête ?

Affirmatif ! Votre assurance incendie couvre les dégâts causés par la tempête, un orage violent, la grêle ou par des catastrophes naturelles telles que inondation, débordement d’égout, tremblement de terre ou glissement de terrain. Autre soulagement : chez Ethias, votre assurance inclut une assistance 24h/24.

 

Victime d’une tempête ? Appelez-nous au 04 220 34 00

Vous pouvez nous appeler jour et nuit. L’un de nos collaborateurs vous aidera à parer au plus urgent. Vous avez besoin que quelqu’un vienne sécuriser votre toit et empêcher que d’autres tuiles ne s’envolent, d’un logement de fortune pour la semaine ? On s’occupe de tout. Vous avez dû acheter du matériel pour limiter les dégâts ou empêcher que la situation n’empire, par exemple des toiles imperméables pour protéger vos meubles de la pluie ? Gardez bien les tickets de caisse, vous pourrez vous les faire rembourser par votre assurance. Notre collaborateur profitera de votre appel pour ouvrir un numéro de dossier de sinistre. Notez-le. Vous devrez le rappeler dans chaque communication.

 

Comment constituer votre dossier pour l’assurance ?

Récoltez un maximum de preuves sans perdre de temps. Consignez les détails utiles : date et heure du sinistre, circonstances, coupures de journaux. Prenez le plus de photos possible, des plans larges en situation et des gros plans. Ensuite, dressez l’inventaire de vos dommages. Soyez le plus précis possible : marque, modèle, valeur. Si vous les avez encore, joignez les factures d’achat des biens endommagés. Enfin, ne jetez rien. Même les objets irrécupérables. L’expert pourra vous demander à les voir.

 

Le passage d’un expert est-il systématique ?

Non. Lorsque le sinistre est très limité, l’envoi d’un expert n’est pas toujours nécessaire. Sur base de votre dossier et des preuves, votre assurance peut directement vous faire une proposition d’indemnisation.
 

En revanche, si les dégâts sont plus importants, il est probable qu’un expert sera mandaté sur place pour évaluer avec vous l’ampleur des dégâts et chiffrer le montant de l’indemnisation.

 

Et pour les réparations ?

N’entreprenez rien sans avoir reçu notre feu vert. D’habitude, cela ne prend que quelques jours. Et l’indemnité est dans la grande majorité des cas versée dans les 30 jours après la clôture de l’expertise. Ouf !

 

Deux choix s’offrent alors à vous :

1)  Vous vous chargez vous-même des réparations (partielles ou totales) et du remplacement des biens endommagés. Dans ce cas, remettez-nous une liste de prix des matériaux nécessaires ainsi qu’une estimation des heures de travail que vous prévoyez.

 

2) Vous confiez les travaux à un professionnel agréé. Envoyez-nous son devis détaillé. Vous pouvez bien entendu faire appel à un entrepreneur qui se chargera de tout ou à plusieurs corps de métier séparé (un couvreur, un électricien, etc.).

 

Quel est le montant de la franchise à payer ?

Il n’y en a pas si le montant total de vos dégâts dépasse 258,70 €. Le montant est inférieur ? Alors, la totalité de la facture sera à votre charge.

 

Vos tuiles ont causé des dégâts chez le voisin

Arrachées par le vent, quelques tuiles de votre toit se sont écrasées sur la voiture du voisin. Une vraie tuile, c’est le cas de le dire ! Même s’il s’agit d’un dommage collatéral provoqué par la tempête, ce dégât ne touche plus votre habitation mais un bien d’autrui, ce que l’on appelle dans le jargon des assureurs « un dégât à un tiers ». Mais rassurez-vous, les frais seront pris en charge par votre R.C. vie privée, autrement dit votre assurance Familiale, à la condition bien entendu d’en avoir souscrit une. Dans ce cas, votre voisin devra déclarer le sinistre auprès de son assureur qui vous réclamera à  vous et votre assurance le dédommagement des dégâts.

 

Et si les tuiles sont tombées sur votre voiture ?

Dans ce cas, vous pourrez faire jouer votre assurance auto (Mini) Omnium (Plus). Car même si vous êtes propriétaire du véhicule, celui-ci ne fait pas partie du contenu de votre habitation.

 

La tempête est déclarée ensuite « Calamité naturelle » ?

Dans de rares cas, les pouvoirs publics indemnisent des phénomènes exceptionnels. Par exemple, si les vents ont dépassé 130 km/h. Contactez rapidement votre administration communale pour connaître la procédure à suivre et savoir si vous entrez en ligne de compte pour une intervention du Fonds des calamités. Et si vous percevez dans les mois qui suivent une indemnisation régionale pour des dégâts déjà indemnisés par votre compagnie d’assurance, avertissez cette dernière immédiatement.

 

Au fait, c’est quoi une tempête ?

On parle de tempête quand les vents enregistrés à la station de l’IRM la plus proche atteignent une vitesse de pointe d’au moins 80 km/h.


Comment limiter les dégâts d’une tempête ?

• Contrôlez régulièrement l’état de votre toit et de votre cheminée.

(mais ne montez jamais sur le toit pendant l’orage ou la tempête !)

• Installez un paratonnerre sur le toit et des parafoudres sur vos prises de courant.

• Nettoyez régulièrement les gouttières et tuyaux d’écoulement.

• Vérifiez les fixations des panneaux solaires, des gouttières, des antennes.

• Coupez les branches mortes des arbres.


Une tempête approche, que pouvez-vous faire ?

• Rentrez tout ce qui pourrait être emporté par le vent ou la pluie.

• Fermez portes et fenêtres y compris la porte du garage.

• Débranchez tous vos appareils électriques.


Pendant la tempête :

• Ne prenez pas de douche ou de bain.

• Ne regardez pas la TV, ne travaillez pas sur votre ordinateur.

• Restez à l’intérieur. Ne vous abritez jamais sous un arbre.

• Ne touchez jamais des fils électriques tombés au sol.

• Ne téléphonez pas à partir d’un appareil fixe.

 

D’autres articles sur le même sujet :
 

Un dégât des eaux chez vous ? Ethias vous aide à éponger la facture des réparations.
 

Réparer soi-même les dégâts après un sinistre, c’est permis ? Tout à fait, on vous en dit plus ici.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus