Petits bobos en vacances : ayez le bon réflexe !

Petits bobos en vacances : ayez le bon réflexe !

Loisirs - 12/06/2018
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Partir en vacances, quel pied ! Sauf quand on marche sur un oursin ou qu’on revient de randonnée avec une vilaine ampoule au gros orteil. Et que dire de ces moustiques, tiques et guêpes qui n’ont qu’une idée en tête : pourrir notre séjour ! Alors, que faire en cas de piqûre, morsure, brûlure ou blessure ? Et surtout comment éviter de telles mésaventures ? Voici quelques conseils et les indispensables à emporter dans votre kit de premiers secours. Bonne lecture !

 

PIQÛRE :

 

Piqûre de moustique

 

Même si l’ennemi juré de nos vacances reste le moustique, prenez garde aussi aux autres insectes qui piquent, comme la guêpe, la fourmi, le taon ou l’aoûtat. Au fait, savez-vous reconnaître les différentes piqûres d’insectes ?

 

Rassurez-vous, la plupart du temps ces piqûres sont bénignes. Une fois les quelques démangeaisons passées, c’est vite oublié. Par contre, si vous êtes allergique, aux piqûres d’abeille par exemple, il va falloir réagir très vite pour ne pas risquer un choc anaphylactique. En cas de difficulté à respirer, d’œdème, de rougeurs cutanées, de nausées ou de fièvre, il n’y a pas à tergiverser : il faut foncer aux urgences !

 

Comment se protéger ?

Contre les moustiques :

  • Couvrez-vous avec des pantalons longs et resserrés aux chevilles et des hauts à longues manches. Pas très esthétiques, les chaussettes sont aussi un bon bouclier.
  • Privilégiez des vêtements de couleurs claires
  • Utilisez un répulsif (deet), faites brûler des spirales ou des bougies anti-moustiques. Les huiles essentielles (citronnelle, géranium, basilic) peuvent aussi être un formidable allié.
  • La nuit, dormez sous une moustiquaire et n’ouvrez pas les portes et fenêtres si la lumière est allumée.
  • Prenez un traitement antipaludéen si vous êtes dans une région touchée par le paludisme.

 

 

Contre les guêpes, abeilles, taons, aoûtats :

  • Evitez les parfums et les laques et couvrez les boissons et nourritures qui les attirent et les excitent.
  • Méfiez-vous des taons aux abords des cours d’eau et des piscines.
  • Evitez les mouvements brusques. Ce qui énervera l’insecte au lieu de le chasser.

 

Que faire en cas de piqûre d’insectes ?

  • Mettez de la glace pour apaiser la douleur.
  • Calmez l’irritation et les démangeaisons avec une crème anti-inflammatoire apaisante. Quelques gouttes d’huile essentielle de tea-tree et de lavande aspic sur la région piquée peuvent aussi aider.
  • Le cas échéant, prenez des antihistaminiques pendant quelques jours.

 

 Il n’y a pas que les insectes qui piquent !

Si vous passez vos vacances à la mer, gare aux piqûres de méduse, oursin et autre poisson venimeux. Un mot d’ordre : regardez où vous mettez les pieds et portez des sandales en plastique. Car des poissons comme la vive se planquent parfois sous le sable. Et pour repérer les dangers dans l’eau : vive le masque de plongée !

 

Que faire en cas de piqûre à la mer ?

  • Méduse : ne vous grattez surtout pas ! Rincez la région infectée avec de l’eau de mer sans frotter et laissez sécher. La douleur devrait s’estomper rapidement. Appliquez ensuite un antiseptique et prenez éventuellement un antihistaminique.
  • Oursin : retirez les épines avec une pince à épiler désinfectée. Si possible, faites tremper votre pied dans de l’eau chaude vinaigrée pour éliminer les restes d’épine. Ou nettoyez votre pied avec de l’eau et du savon. Désinfectez la plaie. Prenez un antalgique pour réduire la douleur.
  • Poisson venimeux : ici, les premiers gestes à effectuer.

 

Plantes urticantes : qui s’y frotte, s’y pique

A la campagne, attention aux gambettes si vous vous promenez sur un sentier bordé d’orties. Evitez tout contact, c’est la meilleure prévention. Envie d’une bonne soupe froide aux orties ? Regardez ici comment cueillir les orties sans vous piquer.

 

Votre enfant a été piqué par des orties ? A part quelques petits boutons rouges et une sensation de picotement désagréable sur la peau, ce n’est pas bien grave. Passez un glaçon sur la zone et appliquez une crème apaisante.

 

Bon à savoir ! Même si elles ont l’air jolies et inoffensives, méfiez-vous de ces plantes dangereuses et toxiques.

 

MORSURE :

 

Morsure de tique

 

Tiques, serpents, araignées, puces, … autant de petites bestioles qu’on préfère ne pas croiser en balade, ou dans la chambre à coucher. Dans la plupart des cas, les morsures sont sans danger, il suffit de nettoyer ou de désinfecter la plaie, d’appliquer une pommade calmante et d’attendre quelques jours que la démangeaison disparaisse.

 

Comment se protéger des tiques ?

L’été est propice aux promenades en forêt, le territoire préféré des tiques. Certaines sont malheureusement infectées par la bactérie borrelia qui, si elle contamine l’homme peut se transformer en maladie de Lyme. Quelles sont les précautions à prendre ?

 

  • Avant chaque balade, enfilez des vêtements clairs et bien couvrants (pieds, jambes, bras, cou).
  • Après chaque balade, secouez-vous les cheveux tête en bas et passez votre corps au peigne fin pour repérer toute trace de tique. Idem le lendemain matin en prenant votre douche. Une tique passée inaperçue est plus facilement repérable quand elle a eu le temps de se gorger de sang.

 

Que faire en cas de morsure de tique ?

  • Retirez immédiatement la tique à l’aide d’une pince à tiques, sans l’écraser, sans la tourner pour l’extraire, sans oublier la tête.
  • Désinfectez la morsure.
  • Une zone rouge circulaire apparaît autour de la morsure ? Vous souffrez de courbatures et de fièvre, vous avez des nausées ? Consultez un médecin sans tarder. Il vous prescrira des antibiotiques.
  • Dans tous les cas, notez la date de la morsure, prenez une photo et parlez-en à votre médecin lors de votre prochaine visite. Car des symptômes peuvent se réveiller des mois après, alors que la morsure a disparu depuis belle lurette.

 

 

Serpents : comment se protéger et comment réagir ?

 

Méfiez-vous des vipères (à ne pas confondre avec les couleuvres, inoffensives). Elles se cachent parfois dans les herbes, dans les troncs d’arbre et entre les rochers. Portez des chaussures montantes, faites 

attention où vous mettez les mains. Si vous en repérez une, éloignez-vous le plus discrètement possible, ne vous approchez pas.

 

La morsure d’une vipère se reconnaît facilement : deux points entourés d’une auréole rouge. Allongez la victime et immobilisez le membre (attelle). Retirez chaussures et bijoux et appelez d’urgence les services de secours avant que l’œdème ne se forme. En attendant, désinfectez la plaie ou nettoyez-la avec de l’eau et du savon. Et surtout n’essayez pas de sucer le venin ou de poser un garrot. Plus de détails ici.

 

Oh, le gentil toutou !

Et oui, parmi les animaux qui peuvent mordre, on retrouve aussi

nos fidèles compagnons à quatre pattes. Si la plupart sont de vrais

anges, certains peuvent réagir de façon inattendue.

Alors un seul conseil de bons sens :

ne tentez pas de caresser un chien que vous ne connaissez pas !

 

 

 

BRÛLURE :

 

Protégez-vous du soleil

 

Du soleil généreux, c’est ce que l’on recherche tous en été. Mais attention à ne pas trop en abuser. Comme toutes les bonnes choses, le soleil se déguste avec modération. Et même s’il fait nuageux, mine de rien, il continue à taper.

 

Comment s’en protéger ?

  • On s’équipe : lunettes de soleil avec protection UV 100%, chapeau ou casquette, et vêtements amples et légers, de préférence clairs.
  • On évite de faire la crêpe au soleil entre 10h et 16h, les heures où les rayons UV sont les plus dangereux.
  • On ne lésine pas sur l’écran solaire : en spray ou en crème, on l’applique 30 minutes avant l’exposition puis on se retartine toutes les heures, ou après chaque baignade (sur peau essuyée). Attention aussi aux zones sensibles qui sont moins habituées au soleil (bordures des maillots, aisselles, nuque, …). Pensez aussi à protéger vos lèvres.
  • Comment choisir son indice de protection solaire ? Réponse ici !

 

Que faire en cas de coup de soleil ?

  • Rafraîchissez la peau rougie. 20 minutes sous une eau à 20 degrés.
  • Appliquez une lotion après soleil. Si la rougeur est importante, utilisez une pommade adaptée (ex. Biafine, Flamigel, … demandez conseil à un pharmacien).
  • Autres remèdes naturels très efficaces : l’aloe vera et l’huile de candula.
  • En cas de cloques ou de fièvre, consultez un médecin.

 

Attention aux risques de déshydratation et d’insolation !

Soleil, transpiration, … en été, il faut s’hydrater davantage pour éviter

les coups de chaleur. Nausées, sudation abondante, mal de tête, crampes,

accélération du rythme cardiaque… aïe, c’est probablement déjà trop tard !

La seule parade : boire beaucoup d’eau, ne pas s’exposer au soleil et à la

chaleur pendant de longues durées, et éviter les efforts intenses quand

le soleil cogne.

En cas de grosse fièvre et si les symptômes s’aggravent, direction les urgences !

 

Qui dit été, dit barbecue ! Regardez ici comment éviter les accidents et les brûlures.

 

 

 

BLESSURE :

 

Les bons gestes en cas de blessure

 

Ecchymoses, coupures, égratignures, … allo maman bobo, comment soigner ces petites blessures ? Une rando à pied ou à vélo ? Equipez-vous pour éviter tout risque de plaies et d’infection.

 

Que faire en cas de blessure ?

 

  • Retirez les fibres de tissu, cailloux et autres débris encore dans la plaie.
  • Nettoyez la blessure à l’eau et au savon ou utilisez un désinfectant.
  • Mettez de la glace et appliquez une pommade analgésique.
  • Au registre des remèdes naturels : l’arnica et l’huile essentielle d’hélichryse italienne sont conseillées.
  • Pour éviter la surinfection : si la plaie est plus profonde et saigne encore un peu, protégez-la avec un pansement. Ou consultez un médecin si des points de suture sont nécessaires. D’autres conseils ici.

 

 

Etes-vous en ordre de vaccin ?

Si votre vaccin anti-tétanos n’est pas à jour (plus de 10 ans), il est peut-être préférable de passer chez un médecin pour une nouvelle injection ou un rappel préventif.

 

 

A glisser dans votre trousse à pharmacie de vacances :

 

Kit premier secours pour les petits bobos en vacances ©www.directline.com

 

  • Lotion antiseptique pour désinfecter les plaies
  • Gel désinfectant pour les mains
  • Pommade à l’arnica pour atténuer les bleus
  • Médicament contre la fièvre et la douleur : paracétamol, aspirine, ibuprofène…
  • Pansements, compresses stériles, bandage, strips
  • Protection solaire et lait après soleil
  • Répulsif anti-moustiques (et moustiquaire !)
  • Huiles essentielles : menthe poivrée, citronnelle, tea-tree entre autres
  • Pince à épiler, ciseaux, pince à tique, thermomètre, paire de gants

 

Le plus important !

En cas de doute, de douleur persistante ou de malaise, consultez un médecin ou appelez les services de secours au 112.

> Comment appeler les numéros d’urgence ?

> Tous les numéros d’urgence à travers le monde

 

Un gros bobo en vacances ? Avec Ethias Assistance, vous

recevez une aide médicale sur place, et si nécessaire,

notre équipe organise votre rapatriement jusqu’en Belgique.

 

 

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous communiquer des informations et offres personnalisées.

En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation.

Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus