Assurance auto : pourquoi la prime baisse ou augmente ?

Assurance auto : pourquoi la prime baisse ou augmente ?

Mobilité - 09/01/2019
Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp Email

Image(s) licensed by Ingram Image
  

Sommes-nous tous égaux devant la prime d’assurance auto ? Oui… et non. Le calcul de la prime dépend d’une série de critères. Et ceux-ci dépendent de vous, et de votre voiture. En gros, il y a des critères que vous pouvez influencer, d’autres pas. Suivez le guide.

 

Les critères qui dépendent de vous

Ici, c’est subtil. Il y a des critères sur lesquels vous n’avez aucune prise, comme votre âge. Et puis, il y a ceux que vous pouvez influencer, comme votre façon de conduire… Parce qu’évidemment, moins vous avez eu d’accidents, mieux c’est !

 

1. Trop junior ou trop senior = prime à la hausse

Bon, les chiffres hélas ne mentent pas : les jeunes conducteurs de moins de 26 ans causent 2 à 3 fois plus d’accidents que les autres. Et les réflexes un peu ralentis des seniors de plus de 70 ans représentent un risque pris en compte par les assurances… Du coup, les primes des plus jeunes et des plus vieux seront en général plus élevées.

 

Par contre, astuce ! Si un jeune conducteur est repris en conducteur occasionnel sur l’assurance d’un parent pendant un certain temps sans avoir causé de sinistre, cela influencera positivement son bonus-malus de base !

 

2. Permis tout frais ou vétéran de la route ?

Là, ce n’est pas l’âge du conducteur qui importe, mais ses années d’expérience. Vous prenez tout votre temps et vous passez votre permis à 30 ans ? Votre prime sera plus élevée qu’un conducteur de 30 ans qui conduit depuis 10 ans !

 

3. Conducteur des villes ou des champs ?

Vous habitez côté ville ou côté campagne ? Votre lieu de résidence va aussi déterminer le montant de la prime. Et habiter ou rouler en ville coûte plus cher en assurance auto. Le risque est en effet jugé plus élevé si vous habitez un endroit à forte densité de trafic. Ou si, comme en ville, vous devez vous garer dans des rues à fort passage… Mais toutes les villes ne sont pas égales devant la prime non plus ! Exemple ? Un Bruxellois paiera plus cher qu’un Namurois.

 

4. Fangio au volant ou zen attitude ?

Votre façon de rouler va sérieusement faire pencher la balance. Moins vous avez d’accidents en tort et moins vous avez d’accrochages tout court, moins votre bonus-malus sera élevé… et plus vous aurez de réduction de prime. Exemple ? Un bonus-malus à 0, c’est 45% de moins sur votre prime. Bref, ralentir la cadence peut réduire votre prime du même coup ! La prudence est donc sage conseillère… et financière.

 

5. Au boulot sur la route ou kids-métro-boulot ?

Ici, c’est tout simple : votre prime est plus avantageuse si vous roulez moins de 10.000 km par an. Ce qui est un peu logique puisque vous diminuez le risque d’avoir un accident. Pour le calcul de votre prime, une série de critères sont donc déterminants : voiture privée ou à usage professionnel ? Ou pour les 2 ? Nombre de kilomètres par an ? Utilisation de transports en commun en plus ? …

 

Imaginons que vous êtes indépendant et que votre voiture, c’est aussi votre outil de travail. Celle-ci sera considérée comme véhicule à fins professionnelles et sa prime sera plus élevée que celle de votre voisin qui n’utilise sa voiture que pour aller conduire ses enfants à l’école et se rend ensuite au travail en train.

 

Les critères liés à votre voiture

 

À côté de ces critères liés à votre « vie », il y a ceux qui dépendent de votre voiture. Et c’est ici que vous avez plein pouvoir sur la hausse ou la baisse de la prime… puisque tout dépend de votre choix de voiture.

 

6. Mini puce sur la route ou gros tigre rugissant ?

Plus il y a du tigre dans votre moteur, plus il y a d’euros dans votre prime, c’est mathématique. La puissance de votre voiture, exprimée en kilowatts (kW), fait en effet grimper votre prime. La question fondamentale restera donc : avez-vous vraiment besoin de cette bombe hyper-réactive qui file sur la route ?

 

7. Du vent dans les cheveux ?

Si la puissance de votre voiture influence la prime, le modèle aussi ! La prime d’un cabrio sera par exemple plus élevée qu‘une petite berline. Pourquoi ? Le risque, toujours : se balader les cheveux au vent, c’est sympa, mais vous êtes forcément moins protégé qu’avec un bon petit toit au-dessus de votre tête.

 

8. Vous avez opté pour une jeunesse ou une vieille occasion ?

Vous avez craqué pour une berline flambant neuve ? Tant que votre prêt n’est pas 100% remboursé, vous avez tout intérêt à souscrire une formule omnium, en plus de la R.C. obligatoire. Acheter une occasion, le bon plan en termes d’assurance ? Ici, vous pouvez vous contenter d’une R.C. de base, en fonction de la valeur du véhicule. En revanche, les occasions font souvent l’objet d’une légère surprime au niveau de la R.C. Renseignez-vous ! Pour en savoir plus, lisez notre article “Voiture neuve ou d’occasion, quelle assurance choisir ?”

 

9. Neuve, oui, mais quelle valeur ?

La valeur de la voiture ne sera importante que pour les formules omnium. Comment définir la valeur assurée ? L’assureur prendra la valeur catalogue, sans les remises et hors TVA pour calculer la somme à indemniser en cas de perte totale.

 

10. Mini omnium ou omnium complète ?

Le risque assuré étant plus grand, la prime des formules « omnium complète » est évidemment un peu plus élevée que celle des « mini omnium ». Découvrez toutes les formules Omnium Auto d’Ethias.

 

11. Franchise or not franchise ?

Ne pas avoir de franchise à payer en cas de sinistre, c’est hyper rassurant. Mais si vous souhaitez faire baisser votre prime, vous pouvez aussi décider d’avoir une franchise à payer en cas d’indemnisation. Et plus la franchise sera élevée, plus le montant de la prime sera à la baisse. Lisez ceci pour en savoir plus.

 

12.   Tout payer d’un coup, ou pas

Enfin, opter pour un paiement annuel plutôt que mensuel ou semestriel peut alléger le montant global de votre prime.

Vous le voyez, calculer le montant de votre prime est une sacrée équation. À vous de voir si vous pouvez ou avez envie d’influencer certains critères. À retenir ? La prudence au volant ne peut qu’alléger votre prime !

 

Envie de creuser le sujet ?

 

> Comprendre le bonus-malus ? Cliquez ici

 

> Votre fils conduit occasionnellement votre voiture. Comment l’assurer ?

 

> Réduire votre prime d’assurance Auto ? Chez Ethias, c’est possible !

Voir aussi...
Avez-vous trouvé cet article utile ?
Ce site utilise des cookies afin de vous garantir un confort de navigation optimum et vous proposer du contenu adapté, tel que notamment des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts. En cliquant sur le bouton 'Continuer', vous acceptez leur utilisation. Si vous souhaitez les désactiver, nous vous invitons à changer les paramètres de votre navigateur Internet.

En savoir plus